Hebe ou Véronique arbustive un arbuste idéal en bord de mer Hortimarine

0
8494

Avec son feuillage persistant, la Véronique arbustive est une plante particulièrement appréciée, notamment grâce à sa floraison estivale spectaculaire. À cause de son statut d’arbre décoratif, la Véronique arbustive est l’une des espèces les plus appréciées. En outre, la culture de la Véronique arbustive est très facile. Il est d’ailleurs possible de le constater assez facilement puisque la plante est présente aussi bien en bac que dans de nombreux jardins.

La Véronique arbustive est originaire de Nouvelle-Zélande, d’Australie et de certaines régions d’Amérique du Sud. C’est au 19e siècle que la plante s’est fait connaître des jardiniers européens. Depuis, la Véronique arbustive a bénéficié de nombreux croisements horticoles qui ont donné naissance à des hybrides possédant une floraison longue ou un feuillage original.

Quelles sont les origines de la Véronique arbustive ?

La Véronique arbustive fait partie d’une variété de plantes connue également sous le nom de « Hebe ». Le genre comprend une centaine d’arbustes parmi lesquels on peut citer certains plants comme :

  • Hebe buchananii, qui est la plus petite Véronique arbustive ;
  • Hebe Andersonii, qui possède un feuillage panaché ainsi que des fleurs violettes ;
  • Hebe Bowles variety, qui est une plante aux fleurs bleues dont la taille ne dépasse pas 50 centimètres ;
  • Hebe Great orme, qui possède de magnifiques fleurs roses ;
  • Hebe Saphphire ;
  • Hebe pinguifolia.

Bien que la floraison de la Véronique arbustive débute au mois de mai, il n’est pas rare que de nombreux plants soient encore en fleur à l’automne. Les fleurs qui sont regroupées en grappes ou en épis la plupart du temps, se déclinent sous plusieurs teintes.

Où planter la Véronique arbustive ?

La Véronique arbustive est une plante qui se cultive très bien en bac. Il faut d’ailleurs préciser que ce mode de culture est à privilégier en dehors des régions au climat doux. La Véronique arbustive étant une plante moyennement rustique, elle ne supporte pas les températures négatives lorsque celles-ci sont trop importantes.

Si vous envisagez la culture de la Véronique arbustive en pleine terre, sachez qu’en avant-plan, elle est idéale pour compléter un massif. De plus, il faut savoir que la Véronique arbustive est très tolérante aux embruns. La plante est donc particulièrement adaptée pour les jardins côtiers.

Les conditions de culture de la Véronique arbustive

Les experts le savent, mais la Véronique arbustive est sans aucun doute une plante frileuse. De fait, elle doit être installée au soleil sur un sol bien drainant. Évitez les endroits où il y a de l’eau stagnante, car cela pourrait faire plus de mal que de bien à votre plante.

Il est important de savoir que la plantation de la Véronique arbustive peut se faire au printemps ou à l’automne. Sachez toutefois que la reprise peut s’avérer délicate. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’arroser régulièrement votre arbuste durant la première année de plantation.

Comment planter la Véronique arbustive ?

Il est important de savoir que la Véronique arbustive est une plante dont la culture est facile, du moment que vous contrôlez son arrosage. Voici les étapes à suivre pour planter efficacement votre Véronique arbustive :

  • avant toute chose, il est conseillé de plonger la motte dans un seau d’eau afin de bien l’humecter ;
  • creusez ensuite un trou environ trois fois plus large que la motte et aérez la terre autour à l’aide d’une fourche-bêche ;
  • ajoutez quelques poignées de sable ainsi que du gravier afin d’assurer un bon drainage autour des racines. Si vous êtes en présence d’un sol lourd, n’hésitez pas à ajouter du compost ou du sable grossier afin d’alléger sa structure. Vous pouvez également opter pour une plantation sur butte ou au sein d’une rocaille. Si vous êtes en présence d’un terrain pauvre, n’hésitez pas à apporter du fumier ou du compost décomposé.
  • Installez ensuite la plante dans le trou ;
  • replacez la terre et tassez-la légèrement ;
  • arrosez la plante et procédez à un paillage afin de la protéger du gel hivernal ainsi que la sècheresse estivale.

Si vous envisagez de réaliser une plantation en pot, il est conseillé de choisir un bon terreau à fleurs. Ajoutez ensuite une couche de billes d’argile ou de tessons de poterie au fond du conteneur qui doit être percé. Enfin, il est recommandé dans la mesure du possible d’éviter de placer une soucoupe sous le pot.

Comment entretenir la Véronique arbustive ?

L’entretien de la Véronique arbustive est relativement simple. Tout ce que vous avez à faire est de supprimer les fleurs fanées, de réserver les arrosages pour les périodes de sècheresse ou pour les cultures en pots. Il est également conseillé de tailler la véronique arbustive en mars si cela s’avère nécessaire afin de redonner une belle forme à l’arbuste.

Sachez que la taille de la Véronique arbustive doit être légère et que celle-ci se doit d’être réalisée à la cisaille. De plus, la taille ne doit pas dépasser les 2/3 de la longueur des rameaux. Si vous habitez dans une région froide, sachez qu’il existe diverses solutions pour protéger votre Véronique arbustive en hiver. Il est possible de réaliser un paillage sur sol afin de protéger les racines de la plante du gel. En ce qui concerne les plantes en pot, sachez qu’il est possible de les protéger avec du plastique bulle et de la ramure. Vous pouvez également abriter la plante dans une pièce lumineuse et pas trop chauffée.

Bouturage de la Véronique arbustive

La multiplication la plus simple consiste à bouturer la Véronique arbustive. Pour cela, il faut procéder comme suit :

  • préparez un pot suffisamment profond et remplissez-le avec du terreau mélangé à du sable ou simplement avec du terreau à bouturer ;
  • durant l’été, prélevé des pousses lignifiées d’une longueur de 10-15 cm de long. Les pousses prélevées doivent provenir de la périphérie de l’arbuste qui n’a pas porté de fleurs ;
  • débarrassez-vous des fleurs qui sont situées près de la base de la bouture ;
  • piquez ensuite les boutures sur 2/3 de leur longueur en évitant qu’elles ne se touchent ;
  • éliminez les poches d’air et assurez un bon contact entre le terreau et la bouture en tassant délicatement ;
  • arrosez les boutures et placez-les dans un endroit abrité du vent et du plein soleil ;
  • n’oubliez pas de protéger les jeunes plants sous un châssis pendant l’hiver.

Il est à noter que l’enracinement des jeunes plants est assez rapide. Vous avez donc la possibilité d’installer vos nouveaux plants au printemps suivant, mais rien ne vous empêche d’attendre une année de plus pour le faire.

Véronique arbustive : maladies, nuisibles et parasites

Force est de constater que la Véronique arbustive est un arbuste sans souci. En effet, la plante est très peu attaquée par les parasites, et on remarque également qu’elle n’est pas sujette aux maladies. Faites toutefois attention aux terrains lourds et humides où la pourriture du collet et des racines peut se produire.

Quelques conseils écologiques

La Véronique arbustive est un arbuste qui pousse mieux et sans aucun encombre dans les jardins abrités des grands vents dominants. Si vous habitez en bord de mer, sachez que les espèces moyennement hautes forment de gros massifs dodus derrière les murets. Si vous envisagez de planter des espèces hautes formant des haies, il est conseillé d’éviter de les placer en première ligne et de les garder pour les situations arrière.