Azara à dents de scie : Caractéristiques et entretien

0
2497

Petits arbres dotés d’un feuillage persistant, les azaras sont très appréciés pour leur brillance, l’éclat de leurs feuilles et pour leurs fleurs parfumé. Outre leur incroyable beauté, les azaras sont particulièrement appréciés des jardiniers parce qu’ils s’intègrent parfaitement aux jardins modernes dont la taille est souvent limitée, faute de place.

À la découverte de l’Azara Dentata

Nés au Chili, les azaras font partie de la famille des Salicacées. Il s’agit d’une variété connue pour sa taille très variable. En effet, on compte parmi les azaras de petits arbres, mais également de très grands arbustes. Force est de constater que les azaras disposent d’une grande capacité d’adaptation. Les plantes tolèrent le climat dans tout l’hexagone à condition que les gelées ne soient pas trop fortes. Les azaras sont réputés pour leur feuillage dense et fin. Les feuilles sont coriaces, brillantes et elles possèdent une forme arrondie. Après leur floraison qui a lieu en automne, les azaras donnent des baies qui sont rarement visibles dans l’hexagone en raison des conditions climatiques qui règnent dans la région.

Espèces et différentes variétés d’azara

Parmi les nombreuses espèces d’azara, il en existe quelques-unes qui valent vraiment le détour :

  • Azara microphylla

Avec son écorce de couleur brun clair et ses petites écailles, l’azara microphylla culmine jusqu’à 12 mètres dans son pays d’origine. Ne vous attendez toutefois pas à une telle prouesse ailleurs puisque la taille de l’arbuste dépasse rarement 4 mètres de haut en culture. Cette variété d’azara se caractérise principalement par sa floraison. En effet, à l’aisselle de ses petites feuilles vert foncé apparaissent en février de petites fleurs d’un jaune pâle. En plus d’être l’espèce la plus rustique du genre, l’azara microphylla est célèbre à cause de sa floraison. Il est impossible d’y échapper à cause du puissant parfum de vanille qui est dégagé lors du processus.

  • Azara lanceolata

Avec son port buissonnant et ses branches et ses branches pendantes, cette plante est en mesure d’atteindre 5 mètres de hauteur. Ses fleurs d’une magnifique couleur jaune s’épanouissent en avril-mai.

  • Azara serrata

Avec une hauteur qui varie entre 4 et 5 mètres de haut en culture, l’azara serrata est une plante très reconnaissable en raison de ses fleurs d’une couleur jaune or. Également connue sous le nom d’azara à dent de scie, la plante est doté d’un très beau feuillage persistant, coriace et luisant. Avec ses faux airs de mimosa, l’azara serrata est en mesure de survivre dans la plupart des environnements.

Culture de l’azara dentata

Afin d’assurer sa survie, il est conseillé de planter l’azara dans les régions qui sont épargnées par les fortes gelées. La plante supporte toutes les terres et toutes les expositions. Cependant, l’azara a une préférence pour les expositions ensoleillées, non brulantes et aux sols légers. Préparez le sol avec soin en vue de la plantation. N’hésitez pas à enrichir la terre avec du compost, du sable, du terreau et des feuilles. Si vous habitez sur le bord de l’atlantique, sachez que vous bénéficiez du meilleur climat pour ce type de plante. Toutefois, l’Azara Dentata s’adapte également très bien au climat du sud de la France moyennant un arrosage abondant de temps en temps.

Comment planter l’azara Dentata ?

Afin de bénéficier des meilleures chances de survie, il est recommandé de planter l’Azara Dentata au printemps ou à l’automne. En ce qui concerne le processus à suivre, il se divise en plusieurs étapes :

  • faites tremper la motte dans un seau d’eau pendant une dizaine de minutes environ ;
  • une fois le sol bien préparé, faites ensuite un trou d’une taille trois fois supérieur à celle de la motte ;
  • mélangez du compost à la terre d’origine et positionnez l’arbuste avant de reboucher le trou ;
  • procédez à un arrosage abondant ;
  • paillez sur une épaisseur de 10 à 15 centimètres afin de protéger la plante.

Entretien et culture de l’azara

Force est de constater que l’Azara Dentata est une plante qui ne nécessite pas d’entretien particulier. Arrosez la plante tous les 10 jours durant les deux premiers mois suivant la plantation. Ensuite, il est recommandé de procéder à l’arrosage en cas de forte sècheresse. Durant l’automne, il est recommandé d’apporter à la plante du compost. Pour ce faire, il vous suffit de griffer le sol et d’y faire pénétrer le compost. Renouvelez ensuite le paillage.

Il est important de savoir que la rusticité de l’azara ne dépasse pas -10/-12 °C en sol très sain et bien drainé. C’est la raison pour laquelle il est conseillé de protéger la plante contre le froid. En cas d’hiver très froid, il n’est pas impossible que l’azara perde son feuillage. N’ayez toutefois aucune crainte, car celui-ci reperce dès l’arrivée des beaux jours.

Comment tailler l’Azara Dentata ?

Il n’est absolument pas nécessaire de tailler l’Azara Dentata. Si vous tenez à le faire, sachez qu’il est recommandé de procéder après la floraison de l’arbre. Selon les espèces, la période de floraison s’étend de mars à juillet.

Il est conseillé de ne jamais couper sur du vieux bois. La taille n’étant pas nécessaire, elle est généralement pratiquée dans le but de supprimer une branche gênante ou inesthétique.

Azara Dentata : que faut-il savoir au sujet des maladies et des nuisibles ?

Tous les passionnés de jardinage savent qu’il est vital de protéger les arbres contre les maladies et les insectes qui menacent leur bon développement. Toutefois, contrairement à la majorité des espèces, l’Azara Dentata ne craint pas grand-chose de ce côté. En effet, l’azara n’attire aucun parasite ni aucune bestiole dangereuse. Sachez néanmoins que la plante attire les papillons, les abeilles et les bourdons lors de sa période de floraison. Autrement, vous n’avez aucun souci à vous faire en ce qui concerne la santé de votre plante.

Multiplication de l’azara

La multiplication de l’azara se fait principalement grâce à deux techniques : le bouturage en été et le marcottage en mars.

Comment réaliser le bouturage de l’azara ?

  • Sélectionnez un jeune rameau portant au moins trois nœuds et d’une longueur variant entre 10 et 15 centimètres ;
  • à l’aide d’un sécateur bien aiguisé et désinfecté, coupez la bouture au niveau du premier nœud en respectant une marge de 3 centimètres pour le talon ;
  • coupez toutes les feuilles du jeune rameau, mais laissez-en quelques-unes au sommet afin de favoriser le développement des racines ;
  • plantez la bouture dans un contenant rempli de ¼ de sable et de ¾ de terreau ;
  • enterrez la bouture au ¾ sans oublier de tasser et d’arroser ;
  • mettez le pot à la mi-ombre et à l’abri des vents.

Qu’en est-il du marcottage ?

Il existe une multitude de techniques de marcottage. Le marcottage par couchage est l’une des techniques les plus simples et l’une des plus populaires. Toutefois, en raison de la raideur des branches de l’azara, il est conseillé d’utiliser la technique du marcottage aérien.

Quelques conseils écologiques pour prendre soin de l’Azara

Pour le paillage des pieds de l’Azara, il est recommandé d’utiliser le BRF (bois raméal fragmenté). Il s’agit en réalité de déchets de branches d’arbres et d’arbustes broyés. L’utilisation de ce broyat vient des forestiers canadiens qui ont découvert que les plantes étaient bien plus vigoureuses à l’endroit où on laissait reposer les déchets de la coupe des arbres. En plus d’aider les arbres, cette pratique est également idéale pour recycler les déchets issus de la taille des plantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici