Rosier anglais King ArthurRetrouvez ici toute notre gamme de rosiers.

En effet, le rosier une plante très gourmande qui aime les sols riches. Le secret de rosiers en bonne santé réside dans la façon dont on va les aider à s'implanter. Une plante bien "dans ses pompes" se portera à merveille et sera très peu exposée aux maladies. Comment fait-on pour qu'elle soit bien ? Il faut qu'elle soit bien nourrie et n'ait jamais soif.

Bien nourrie ? Il ne s'agit pas de lui apporter de l'engrais mais de lui fournir un sol riche ou enrichi. Pour cela, il est nécessaire d'incorporer un compost ou du fumier dans le sol au moment de la plantation. Ceci aura pour effet de libérer progressivement les éléments nutritifs dont le rosier a besoin et d'activer la vie du sol (développement des microorganismes qui contribuent à la transformation de la matière organique, encouragement de l'activité des vers de terre...). L'apport de matière organique améliore également la gestion de l'eau par le sol au profit des plantes.

Pas soif ? Il s'agit de gérer la fraicheur du sol: le rosier doit toujours pouvoir trouver de l'eau pour alimenter ses cellules et réaliser son cycle de la photosynthèse qui lui permet (comme à presque toutes les plantes) de consommer du CO2 (Gaz carbonique) et de restituer dans l'atmosphère de l'Oxygène. Nous préconisons l'emploi d'un paillage naturel pour réaliser l'économie d'eau nécessaire pour garder un sol frais. De plus, en ce décomposant, ce paillage va contribuer à l'amélioration du sol... toujours au bénéfice de vos rosiers.

Rosier à grosses fleurs La GarçonneLa plantation? Réalisez toujours un grand trou : trois fois la largeur du pot et deux fois la profondeur. Remuez bien la terre et incorporez y votre compost (bien décomposé) ou fumier. Remettez de ce mélange au fond du trou de telle façon que votre rosier, une fois posé se trouve bien au niveau du sol comme dans son pot (s'il est en racines nues, le point de greffe doit se situer 5 à 10 cmau dessus su sol). Achevez de combler le trou après avoir posé la plante. De chaque côté de la plante, vous appliquez un coup de talon de façon à bien caler la plante puis vous arrosez… très copieusement. Cet arrosage va assurer le tassage définitif de la terre autour de la motte et assurer l’adhésion de celle-ci à son nouveau sol. Après la plantation, vous disposez autour de la plante une couche de 10 cm de paillage naturel sur une surface de 50 à 60 cm au carré. La première année, vous vous assurez que le rosier reçoive de l’eau une fois par semaine (arrosage ou pluie). Vous n’appliquez jamais d’arrosage sur le feuillage du rosier en fin de journée (si le feuillage n’a pas séché avant l’arrivée de températures basses, risque de maladies).

Retrouvez ici toute notre gamme de rosiers.

A vous de jouer !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer